Deep (et speedy) cleansing oil de Kosé : la star des huiles démaquillantes japonaise

0

Lors de mon dernier voyage au Japon, je suis revenue dans mes valises avec un certains nombre de cosmétiques asiatiques (lire ici mon guide shopping beauté Tokyo). Et dans le lot, il y avait bien sûr des huiles démaquillantes. Je vous présente aujourd’hui les très connues huiles de chez Kosé : la deep cleansing oil, et la speedy cleansing oil.

Deep cleansing oil, Kosé : mon avis

Quel est le nom de cette marque déjà ? Kosé ? Kosé Softymo ? Kosé Cosmeport ? Je me perds un peu mais il semblerait que la marque drugstore de nettoyant et démaquillant ce soit Kosé Softymo.

Packaging en plastique, pompe ultra pratique qui délivre une bonne quantité de produit par pression. Fournie avec un « bloque pompe » si on veut la transporter.

Parlons d’abord de la composition. Pas sûre de trouver de composition à jour donc je préfère m’abstenir de vous fournir la liste INCI. Mais en gros c’est assez cracra. C’est une bonne base d’huile minérale, avec des PEG, des silicones, et un peu de phenoxyetanol pour couronner le tout ! Il est possible qu’il y ait quand même quelques huiles végétales en milieu de compo, mais ça reste quand même bien moins que la quantité d’huile minérale.

huile démaquillante deep cleansing oil Kosé
La photo de famille des huiles rapportées de mon voyage à Tokyo

Côté texture et odeur : l’huile est liquide, plus liquide que la DHC si vous la connaissez. J’aime bien, même si je préfère des huiles un poil plus épaisses Au niveau de l’odeur, j’ai pas DU TOUT aimé. Elle sent l’orange chimique, ça me rappelle complètement le Fluimicil pour celles qui connaissent.

Côté efficacité maintenant, c’est quand même le plus important : elle est redoutable, et retire très rapidement le makeup, même waterproof. Elle floute à peine les yeux, même quand on insiste sur du mascara waterproof. Personnellement elle ne me pique pas du tout les yeux. Elle s’émulsifie bien : elle se transforme en lait et se rince facilement sans laisser de film gras. C’est l’un des points les plus importants pour moi concernant une huile démaquillante.

Conclusion : elle serait top si elle sentait bon et si elle avait une meilleure composition ! Mais pour ce prix, on ne peut pas tout avoir.

La deep Cleansing oil a une contenance de 230 ml, coûte quelques euros au Japon, mais plutôt une dizaine par chez nous. Elle disponible sur Amazon ou sur Yes Style.

Speedy cleansing oil, Kosé : mon avis

C’est la version « super puissante » de la deep cleansing oil, donc elle lui ressemble en beaucoup de points. Le packaging est identique, simplement cette version à un packaging rose, et pas jaune.

Speedy cleansing oil kose softymo avis

Côté composition : tout comme la première, on est sur de la cosmétique asiatique, donc on est sur une bonne base d’huile minérale. Celles qui sont contre, fuyez ! Moi, vu que c’est un produit qui se rince, ça me gène pas trop (bien que je me tourne de plus en plus maintenant vers du clean).

Côté texture, c’est la même que la précédente : plutôt liquide. Niveau odeur, elle ne sent absolument rien. C’est dommage, j’aime bien les produits qui sentent bon dans ma routine de démaquillage. Tout le reste, c’est comme sa soeur la Deep Cleansing Oil. Niveau efficacité, elle serait même un poil plus efficace encore. On masse moins de temps avant que le mascara se soit dissout. Elle s’émulsifie tout aussi bien également.

Conclusion : très efficace, composition à revoir, et pas trop de plaisir sensoriel puisqu’elle ne sent rien.

La Speedy cleansing oil a une contenance de 230 ml, et elle est disponible tout comme son acolyte sur Amazon, ou Yes Style.

Et vous, avez-vous déjà testé ces huiles démaquillantes ? Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.